Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles RÉCents

  • Bonnes fêtes quand même, à toutes et tous ...
    CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 16 DÉCEMBRE 2021 Décor extérieur puis intérieur : Dès 18 h 30, sur le parvis de l’hôtel de ville, une centaine de personnes avec pancartes et une petite sono se rassemble et proteste contre le pass sanitaire, et pour plusieurs...
  • Faire cesser l'insupportable...
    COMMUNIQUÉ Nous venons de prendre connaissance de la lettre anonyme que Patrice Anato, député de notre circonscription, a reçu à l’Assemblée nationale. Cette lettre contient des insultes racistes et des menaces de mort. Nous sommes indignés et révoltés...
  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 18:30
Vous connaissez Zebrock ? Non... alors suivez le lien et cliquez si vous le voulez : lien

Nous, nous avons trouvé que l'histoire de cette association culturelle était intéressante et qu'elle méritait de s'y arrêter, surtout compte tenu des vicissitudes du moment ...

On nous dira, c'est normal, vous défendez une association qui en son temps était soutenue par le Conseil Général à direction communiste et les temps ont changé ! Pas certain pour autant qu'il faille réduire notre soutien à ce seul paramètre... car une association, c'est aussi un bilan d'activité et des réalisations.

Zebrock est-il utile en Seine Saint Denis ? Vu le bilan annoncé, on pourrait le penser et la meilleure façon de faire, c'est de vous laisser juge en consultant le site de cette dernière.

Ce qu'il y a de certain, par contre, c'est que les temps ont vraiment changé et que la survie de cette association semble mise en cause très sérieusement... Vous nous direz, là encore, que la facture des prêts toxiques est lourde en 93, que les nuages s'accumulent au dessus des collectivités territoriales ...

Tout cela est vrai.  Pour autant, pour autant ... ne faut-il pas raison garder et ne pas détruire (ou prendre le risque de détruire) un outil qui semble avoir fait ses preuves ? Faut-il que la gestion de Zebrock soit améliorée ? Faut-il que le Conseil Général soit mieux associé aux activités qu'il finance partiellement ? Nous ne croyons pas qu'il faut refuser ces questions. Par contre, la Seine Saint Denis doit-elle "réduire la voilure" de ses ambitions culturelles et plurielles en s'amputant de dispositifs qui fonctionnent ?

Attention, il y a de la richesse dans tout cela ... et la Seine Saint Denis en a besoin !

la question est ouverte et chacun prend ses responsabilités (même pour la Marseillaise, d'ailleurs !)...

D'ailleurs à ce propos, nous espérons que notre conseiller général et néanmoins vice-président du Conseil général, ne manquera pas d'éclairer les noiséens moyens que nous sommes sur le sujet ?

Si vous n'avez pas le temps de cliquez sur le lien, ci dessous, vous trouverez le dernier communiqué de l'association.

Le budget et la situation de Chroma/Zebrock : des précisions et nos arguments

Communiqué #7

En cette rentrée 2009, la situation de Chroma/Zebrock ne s’est toujours pas éclaircie. La subvention votée par le Conseil général de Seine Saint-Denis le 1er juillet est amputée de 130 000€, ce qui met en péril les comptes de l’Association et la conduit à un déficit pour la fin de l’exercice 2009 d’environ 100 000€, que seules des réductions de postes permettraient de compenser si les choses devaient rester en l’état. Ce que nous ne voulons imaginer.

Au-delà des chiffres, nous voulons réaffirmer les termes du débat tels qu’ils se posent à nos yeux et à ceux de centaines de personnes inquiètes du devenir de Zebrock.

Pourquoi la volonté du Président du Conseil général de renforcer les actions artistiques et culturelles dans les collèges se traduit-elle par une injonction de cesser la mise en oeuvre de Zebrock au bahut dont tout le monde salue la pertinence, la qualité et l’efficacité éducative ?

Pourquoi mettre un terme à une action qui au fil des ans a réuni autour d’elle des partenaires de haut rang : Région Ile de France, Fonds d’action Sacem, Préfecture de Seine Saint-Denis, les Contrats urbains de cohésion sociale (Cucs) de plusieurs villes ; et acquis la collaboration de nombreux professionnels de la musique et d’artistes de renom très impliqués ?

Si le Conseil général nous avait invité à « faire preuve de prudence » dans l’élaboration de notre budget, nous n’imaginions pas être avertis si tard (mai 2009) d’une baisse si brutale (-130 000€) pour l’exercice en cours, entamé depuis 6 mois !

La promesse de trouver une large compensation dans les nouveaux projets Art et culture au collège n’est pas tenue : 12 projets retenus dont le financement ne permet pas de garantir le fonctionnement des opérateurs. Nous n’y “gagnerions” que 3000€. Nous sommes loin du compte ! Sur le fond, nous maintenons la nécessité à nos yeux d’un important travail de médiation. Cela repose sur une expérience et un savoir faire que ne possèdent pas, par définition, des acteurs culturels porteurs d’un ou deux projets singuliers dans un ou deux collèges. Cette capacité repose sur des moyens, des équipes formées qui travaillent dans la durée et ont besoin de la durée pour se développer. Nous affirmons avec les professionnels, notamment le laboratoire Escol de l’université Paris 8 auteur de recherches de référence dans ce domaine, que la durée, la contextualisation et l’accompagnement humain qualifié sont au coeur d’une action artistique et culturelle réussie dans les collèges. C’est particulièrement vrai ici, en Seine Saint-Denis. C’est de ces questions que nous souhaitons débattre, comme nous l’avons signifié à plusieurs reprises par courrier à M. Bartolone, Président du Conseil général et à M. Constant Vice-Président chargé de la culture. A ce jour, nous n’avons pas reçu de réponse ni eu l’occasion de cette discussion. Désireux de prendre toute notre place et de contribuer à la réussite de l’objectif d’une plus grande pénétration des actions culturelles et artistiques dans les collèges de Seine-Saint-Denis, nous souhaitons entamer la mise en oeuvre de l’édition 2010 de Zebrock au bahut avec le soutien de nos partenaires : le Fonds d’Action Sacem, la Région Ile-de-France et la Préfecture de Seine Saint-Denis.
Chaque année, en moyenne 60 classes de 40 collèges du département prennent part à Zebrock au bahut. L’inscription de ce projet de qualité dans le dispositif départemental nous semble être un atout. Tout cela reste possible. En juin dernier, le Président du Conseil général s’est engagé à revoir notre subvention à l’automne. L’édition à venir « Chansons majeures », placée sous le signe des 20 ans de Zebrock, sera particulièrement marquante, notamment du fait de l’inscription de La Marseillaise à son programme. Nous entendons ainsi faire connaître et comprendre aux collégiens notre hymne national dont l’histoire se confond avec celle de notre pays. Elle sera entourée d’autres belles et importantes chansons de notre patrimoine musical. De nombreux et importants artistes s‘associeront à son déroulement. Nous souhaitons pouvoir mener cette belle édition en toute sérénité, avec tous nos partenaires et amis.

Noisy-le-Sec le 2 octobre 2009
L’Association Chroma/Zebrock



Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:26

La CGT dénonce le recours à la sous-traitance par la RATP qui permet ainsi l'organisation de l'exploitation de travailleurs sans papier, soit en direct, soit par le biais de l'intérim, et ce, dans les différents secteurs du nettoyage, du BTP, de la pose des voies et de la réfection des quais. La filialisation et la sous-traitance des activités, afin de réduire les coûts dans une recherche de performance et de productivité, font porter à la RATP une lourde responsabilité sociale et humaine sur les conditions de vie et de travail de ces travailleurs.


Les responsabilités sont claires entre le donneur d'ordre, le sous-traitant et les agences d'intérim. La RATP ne peut pas se soustraire à ses obligations envers tous les salariés intervenant sur son périmètre. Or, elle a préféré faire évacuer par les forces de police ces salariés en grève qui ne perturbaient pas sa mission de service public. De plus, elle lance un audit sur les 5000 entreprises sous traitantes. Certaines d'entre elles sont déjà à pied d'œuvre et obligent les travailleurs à démissionner. La seule protection pour eux face à cette situation est de se mettre en grève.


Il est de la responsabilité de la RATP que ce dossier soit traité d'une autre manière. Cela doit passer par l'obligation du donneur d'ordre à faire aboutir la régularisation de ces grévistes. En tant qu'entreprise publique nationale à caractère régional, elle doit également peser de tout son poids pour une circulaire de régularisation des travailleurs sans papiers.

De brèves images filmées avec un téléphone portable par un ouvrier donnent un aperçu des conditions de travail de ces travailleurs de l'invisible. On peut effectivement choisir de parler de "l'identité nationale" avant les prochaines élections régionales mais parlera-t-on aussi "d'indignité nationale" ?

 

On a le droit de voir rouge








 
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 20:57

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 09:50
Notre bonne ville ne manque pas une occasion de se distinguer ... Il est vrai qu'une bonne communication peut parfois remplacer une bonne politique ! Notre vénéré président le démontre tous les jours à la tête du pays alors pourquoi pas à Noisy le Grand ?

C'est ainsi que l'on justifie la création d'un jardin d'éveil privé (avec appel d'offre, s'il vous plaît !) et payant dans notre commune en expliquant benoîtement qu'il s'agit de répondre à une difficulté de mode de garde pour les parents dont les enfants ont entre deux et trois ans.

Non, non à Noisy le Grand, il ne s'agit pas d'un jardin d'éveil, juste d'une grande section de crèche, nouvelle suggestion politiquement correct ... Pensez donc, 30 places, c'est dérisoire, pas de quoi en faire un drame, pas de quoi nous accuser de mettre à mal l'école maternelle ...

Et pourtant, la symbolique est forte ! Installation dans une école, partage des locaux pour la restauration, appel d'offre ouvert aux entreprises (sept auraient répondu...) - déréglementation européenne oblige -  et, cerise sur le gâteau, une secrétaire d'Etat, Nadine Morano, qui annonce quasi simultanément la création de 8000 places partout dans le pays et des subventions...
Avouons que pour un malheureux concours de circonstance, c'est un malheureux concours de circonstance, comme dirait l'autre !

Pourtant le projet vient de loin, dit toujours l'autre, de 2004 pour être précis dans le cadre des contrats Enfance avec les CAF... ce qui, autrement dit, signifie qu'il s'agit bien d'une entreprise, encore elle, de démolition de l'école maternelle de longue haleine. Certains avaient même fait part de leur inquiétude localement.
Disons que ce gouvernement va un peu plus vite en besogne, c'est le moins que l'on puisse dire...

Alors que, dans un tel contexte, nos élus noiséens "majoritaires" (1 sur 4 électeurs, faut-il le rappeler...) s'engouffrent (et assument) dans la brèche laisse pantois. Au fond, seraient-ils d'accord avec Mme Morano ou, la main sur le coeur, ne veulent-ils que régler un vrai problème pour les familles ?  Avec 30 places pour 68 000 habitants ?
Mais que va-t-on faire pour l'inscription en maternelle des enfants de deux ans quand les parents le souhaitent ? Que va-t-on faire pour empêcher les fermetures de classes ? Va-t-on se battre pour ouvrir des nouvelles crèches à Noisy ? Va-t-on faire de la politique ou faire de la gestion ?

Autant de questions dont les réponses n'apparaissent pas probantes lorsque l'on écoute nos braves élus (une délégation composée du PCF, du NPA, du POI, du CUGA et des élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" a été reçue récemment)...

Comme, selon l'adage, "nous sommes plus intelligents à plusieurs que tout seul", le point de vue fouillé d'Hubert Montagner paru dans le n° d’octobre-novembre 2009 du Journal des Educateurs de Jeunes Enfants (EJE) sur le sujet mérite d'être porté à la connaissance de toutes et tous.

C'est fait si vous cliquez sur le lien :  UFAL-Flash-Les-jardins-d-eveil.pdf UFAL-Flash-Les-jardins-d-eveil.pdf

Bonne lecture et vive l'école maternelle ... et les crèches (les vrais !).

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 21:40
Il manquait des contributions à porter à la connaissance de ceux que cela intéresse.

Le retard est rattrapé. Quoique ... Il semblerait bien qu'il en sorte d'autres ... des contributions.

Serions nous dans un moment d'accélération politique ? Diable, cela pourrait bien y ressembler !

d-claration-PCF.pdf d-claration-PCF.pdf


Communiqu--unitaire.pdf Communiqu--unitaire.pdf



Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 10:00

Dans l'attente de celle du Parti Communiste qui ne tardera pas, son conseil national s'étant réuni ce week-end, voici deux contributions, l'une du NPA, l'autre de la Fédération pour une alternative sociale et écologique.

C'est en PDF, il suffit de cliquer sur le lien :

Pour le NPA Decl_CE_du_NPA.pdf Decl_CE_du_NPA.pdf

Pour la FASELettre_speciale_de_La_Federation.pdf Lettre_speciale_de_La_Federation.pdf

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 19:10

A part les dossiers qui apparaissaient significatifs aux deux Elus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" et leurs amis, ce compte rendu est volontairement réduit. L'activité ordinaire de la gestion municipale, nécessaire mais pas passionnante, vous est donc épargnée...

Après l'annonce d'une correction du compte rendu du conseil du mois de juin qui mentionnera dorénavant la présence des Elus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" suite à une erreur de rédaction (!) qui avait valu protestation par écrit, la première délibération concerne le vote d'un voeu refusant le processus de privatisation de la Poste.

Malgré la tentative de "noyer le poisson" du représentant de l'UMP, expliquant que tout cela était une manipulation du "facteur" (quel talent !), voici la déclaration de Noisy Solidaire :













































Le voeu a été voté positivement par l'ensemble des élus, à l'exception des élus UMP qui se sont abstenus. Etonnant, non ?

La seconde délibération significative était le vote d'une avance de trésorerie d'un million d'euros à cette chère Socaren, la SEM de Noisy le Grand.

"Noisy solidaire, à gauche vraiment !" a dit et fait ce qui suit :

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La réponse du maire n'a pas été
convaincante comme on pouvait s'y attendre.

Les sujets suivants étant liés, passons à la requalification de la Butte Verte. Pour cette délibération, la déclaration intégrale a été celle-ci :

Rien de plus dans la réponse du maire si ce n'est que ce dossier
a effectivement pris du temps - il fallait convaincre les copropriètaires de ce secteur ! - Nous ne saurons rien de la densification à venir...
Après quelques délibérations diverses, appels d'offre pour produits lessiviels, ect..., le retour d'une délibération à propos du bilan 2008 de la Socaren a entrainé la déclaration et le vote suivant :

 

 

 A noter quelques propos "desabusés" du maire à propos des recours contre le PLU qui bloquent les dossiers ... mais qui finiront bien par être purgés (réponse du tribunal administratif bientôt ?) et une annonce qui confirme ce que chacun savait, à savoir que l'agence foncière de la Région Ile de France est associée aux projets de densification urbaine de la majorité.
Cette dernière engagerait 15 millions d'euros pour le projet des Bas Heurts (?). Une imprudence avant les élections régionales, peut-être ... L'enquête publique pour le Bois Saint Martin devrait servir de leçon !

Après sont venues plusieurs délibérations concernant l'inévitable droit de préemption, grande spécialité de notre maire Michel Pajon, maitre s'il en est de l'acquisition foncière. "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" a voté contre.
Faut dire qu'un peu plus de 2 millions d'euros ont été engagés en quelques minutes ! Avec la rallonge de 2 millions, elle aussi, pour le centre aquatique, chacun pourra constater que Noisy le Grand malgré la crise conserve quelques moyens ...

Puis, le projet habituel de subvention pour l'école privée Cabrini, l'actualité nationale ayant mis ce sujet sensible en évidence, les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" ont tenu à expliquer leur vote de la façon suivante :

























Puis, après plusieurs délibérations, les unes de nature technique (subvention, convention, correction, tableau du personnel, etc...) est venu le temps des questions diverses avec un incident "amusant" sinon révélateur.
Rappelez vous, la majorité municipale PS-Verts-MRC a refusé de modifier le règlement intérieur pour permettre la constitution d'un groupe politique rassemblant les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !", pas tant d'ailleurs, pour leur nombre que pour éviter qu'ils aient les mêmes droits que les autres élus (tribune dans Noisy Magazine, accès aux dossiers, ect...).
Et, bien ce soir là, Monsieur le maire s'est emmélée les pinceaux en déclarant qu'il ne pouvait y avoir qu'une question diverse par groupe (!). Devant les protestations amusées des premiers intéressés, il lui a bien fallu convenir que les deux élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" pourraient poser, chacun(e), leur questions ... La première, ci dessous,
 n'a pas donné lieu à une réponse très avisée de l'adjoint compétent, néanmoins conseiller général et vice président du même conseil général.
Il faudra attendre des informations complémentaires à ce sujet !!!

La seconde question diverse était la suivante :
La réponse est maintenant connue de nombreux noiséens (voir l'article précédent sur le second avis défavorable du commissaire enquêteur). Celle du maire est néanmoins intéressante. Elle dit à peu près ceci : on a reçu et on va étudier .... Du contenu, les élus ne sauront rien à ce moment du conseil municipal !

Voila, vous connaissez, de notre point de vue au moins, l'essentiel du conseil municipal du 22 octobre 2009 à Noisy le Grand.

Les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"
Sylvie MONNIN
Etienne DOUSSAIN

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:23


Quand un article commence comme cela "Aïe, aïe, aïe... Michel Pajon a encore des ennuis avec le Bois Saint-Martin !", il y a deux options :

soit l'inquiétude parce que visiblement le maire et la majorité municipale se sont encore trompés dans leur choix, et cela pour la deuxième fois, avec la Région Ile de France en prime,

soit la satisfaction parce que le maire et la majorité municipale ont favorisé, la Région Ile de France itou, un moment de démocratie participative où le bon sens semble l'avoir emporté, au moins pour cette fois-ci...

Dans les deux cas, pourquoi se priverait-on d'un coup de pub en faveur du blog de nos amis des Bas Heurts ? Quand le "boulot" est bien fait, faudrait-il le refaire ?

Certainement pas, alors bonne consultation à vous ... 



Aïe, aïe, aïe... Michel Pajon a encore des ennuis avec le Bois Saint-Martin !
AVIS DEFAVORABLE A LA DUP DU BOIS SAINT-MARTIN Hier soir, lors du Conseil Municipal du jeudi 22 octobre 2009, en réponse à une question diverse de « Noisy Solidaire », sur l’Enquête Publique du Bois…

Pour lire la suite
cliquez ici
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 19:05
Sans commentaires inutiles ...


Partager cet article
Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 10:21

Initiative unitaire du : Parti Communiste Français (PCF), du Parti Ouvrier Indépendant (POI), du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), du Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative (CUGA), et des élus de « Noisy Solidaire, A gauche vraiment ! »  

REUNION PUBLIQUE…

 

VENDREDI 23 OCTOBRE à 20H00

MAIRIE ANNEXE DES RICHARDETS

Avenue Gabriel Péri (arrêt bus 320)

 

Oui à l’école maternelle publique et gratuite

Non aux jardins d’enfants privés et payants

 

Quand la municipalité crée un jardin d'enfants (privé) dans des locaux scolaires, c'est l'école maternelle qui est menacée ! Le 14 mai 2009 le conseil municipal a décidé d'implanter un jardin d'enfant au sein du groupe scolaire Jules Verne.

 

Dans un contexte national et européen de réduction des dépenses publiques, le gouvernement préconise par la voix de N. Morano, Secrétaire d’Etat à la famille, d'installer au sein des écoles maternelles des structures payantes qui accueilleraient les enfants de 2 à 3 ans (à quand les 3-5 ans?). Ce sont près de "8000" places en jardins d'éveil qui sont prévus à la rentrée. Accepter cela et l’encourager, c'est la fin annoncée de la scolarisation des enfants de 2-3 ans au sein de l'école maternelle.  Autrefois très répandue, la scolarisation des moins de trois ans a été fortement réduite pour de sordides raisons budgétaires, et depuis 2006 elle est « réservée » aux seules écoles classées ZEP (Zone d’Education Prioritaire). Désormais elle est remise en cause même dans ces écoles. En Seine Saint Denis, le taux de scolarisation des 2-3 ans est passé de 21,2 % en 1999 à 4,8 % aujourd'hui, plaçant notre département en queue de peloton.

 La décision municipale d'implanter le futur jardin d'enfants au sein d'un groupe scolaire apparaît comme une provocation : ce sont deux structures accueillant des enfants de 2-3 ans qui vont être « en concurrence » au sein des mêmes locaux, l’un public et gratuit assuré par les instituteurs qualifiés, l’autre payant et confié à un gestionnaire privé.  Il est urgent de favoriser la mise en place d'un véritable service public de la Petite Enfance qui permette la complémentarité des différents modes d'accueil pour les familles.

 

DES CENTAINES DE NOISEENNES ET DE NOISEENS (POUR LA PLUPART DES PARENTS DE JEUNES ENFANTS) ONT DEJA SIGNE LA PETITION QUI RECLAME :

le retrait du projet municipal de jardins d'enfants

la construction de crèches en nombre suffisant

le droit d'inscription des enfants de 2-3 ans à l'école maternelle publique (pour tous les parents qui le souhaitent, et dans tous les quartiers)

 

UNE DELEGATION A ETE RECUE PAR LA MUNICIPALITE

LUNDI 12 OCTOBRE (M. CONSTANT et Mme EMERY).

 

PARENT(e)S, ENSEIGNANT(e)S, CITOYEN(ne)S ATTACHES A L’ECOLE LAIQUE, VENEZ NOMBREUX DEBATTRE AVEC NOUS ET DECIDER DES ACTIONS A ENTREPRENDRE POUR DEFENDRE L’ECOLE MATERNELLE.

Partager cet article
Repost0