Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles RÉCents

  • Bonnes fêtes quand même, à toutes et tous ...
    CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 16 DÉCEMBRE 2021 Décor extérieur puis intérieur : Dès 18 h 30, sur le parvis de l’hôtel de ville, une centaine de personnes avec pancartes et une petite sono se rassemble et proteste contre le pass sanitaire, et pour plusieurs...
  • Faire cesser l'insupportable...
    COMMUNIQUÉ Nous venons de prendre connaissance de la lettre anonyme que Patrice Anato, député de notre circonscription, a reçu à l’Assemblée nationale. Cette lettre contient des insultes racistes et des menaces de mort. Nous sommes indignés et révoltés...
  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 15:25

CONSEIL MUNICIPAL DU 10 JUILLET 2014

Dernier conseil municipal avant la trêve estivale.

Trente huit dossiers à traiter et hormis les habituels dossiers liés à l'urbanisme, l’adoption du règlement intérieur relégué à la fin de l'ordre du jour.

Sur ce dernier point, «Noisy Solidaire à gauche vraiment !» avait beaucoup à dire sur les conditions d'exercice de la démocratie au sein du conseil municipal et, en ce sens, souhaitait proposer des amendements au document soumis au vote.

Il nous fut opposé un refus sans appel. Foin de débat, on conclut et vite!

Il faut dire que ce soir-là, il y  avait le conseil "IN" et le conseil "OFF".

Le conseil "IN" vous pouvez en lire le compte-rendu ci-dessous.

Pour le "OFF", nous ne pourrons rien vous en dire, nous n'y étions pas conviés : festif, sur invitation celui-là, pour les "bons" élus et leurs inféodés, il se passait à la Ferme transformée pour un soir en petit Versailles...

1     Approbation du procès-verbal de la séance du Conseil municipal en date du jeudi 12 juin 2014.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Abstention

I- URBANISME

2     Approbation d’un protocole transactionnel à intervenir en vue de l’acquisition d’une propriété sise 21, quai de la Rive-Charmante/19, rue Leclère, cadastrée section AC N° 590 pour 468 m².

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Contre

3     Approbation d’un protocole transactionnel en vue de l’acquisition d’une propriété sise 17, rue Leclère, cadastrée section AC N° 589 pour 516 m².

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Contre

4     Approbation d’un protocole transactionnel en vue de l’acquisition d’une propriété sise 15, impasse de la Varenne et cadastrée section ABN° 477 pour 472 m².

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Contre

5     Requalification de la rue des Mastraits : approbation d’un protocole transactionnel  à intervenir en vue de l’acquisition d’une propriété sise128 à 132, rue Pierre-Brossolette et cadastrée section AX N° 84 partie pour 76 m².

Vote Noisy Solidaire à gauche vraiment ! : Contre

6     Aliénation du volume 62 et d’une partie du volume N° 47, sis 3, allée Lino-Ventura, dépendant de l’ensemble immobilier cadastré section AZ N° 1 pour 364 m², AZ N° 465 pour 2.177 m², AZ N° 466 pour 433 m² et CN N° 227 pour 5.003 m².

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

7     Désaffectation du service public de l’enseignement d’une partie de la parcelle communale cadastrée section AI N° 738 pour 2.742 m² environ sise sur le site dit « Jules-Ferry ».

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

8     Aménagement des parcelles sises 27-31, avenue Gabriel-Péri :

  • désaffectation de la parcelle communale sise 31, avenue Gabriel-Péri et cadastrée section AM N° 375 partie pour 892 m² ;
  • déclassement de la parcelle communale sise 31, avenue Gabriel-Péri cadastrée section AM N° 375 partie pour 892 m² ;
  • aliénation des parcelles communales sises 27-31, avenue Gabriel-Péri et cadastrées section AM N° 373 pour 310 m², AM N° 374 pour 173 m²et AM N° 375 partie pour 892 m².

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

9     Démolition de la propriété communale située 3-5, chemin de la Plaine.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

10   Approbation du rapport d’activité de la société publique locale (SPL) SOCAREN pour l’année 2013 en application de l’article L. 1524-5 du Code général des collectivités territoriales.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

11   Approbation du compte rendu annuel à la collectivité locale (CRACL)de la société publique locale (SPL) SOCAREN et présentation du rapport spécial sur les conditions d’exercice des prérogatives de puissance publique au titre de l’année 2013 dans le cadre de l’opération d’aménagement du Clos-d’Ambert.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

12   Approbation de l’avenant  N° 1 à la convention de résolution amiable de la convention publique d’aménagement relative au Clos aux Biches conclue avec la société publique locale (SPL) SOCAREN.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

13      Opération d’aménagement du secteur « Maille Horizon Nord » :

  • approbation des modalités de mise à disposition du public du projet de dossier de création de ZAC, de l’étude d’impact et du bilan de mise à disposition en application de l’article L. 122-1-1 et R. 122-12 du Code de l’environnement ;
  • autorisation de dépôts de permis de construire sur les parcelles cadastrées section BP N° 7p, 41, 47 ; section AW N° 472, 577, 579, 828, 842 et section AV N° 599, 891, 896 ; de propriété communale.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Abstention

14      Opération d’aménagement du secteur de « Maille Horizon Nord » :

  • approbation de l’avenant N° 2 à la convention de mandat conclue avec la société SOCAREN portant réalisation d’études et d’actions préalables, dans le cadre de l’aménagement des quartiers Ouest (périmètre Mont-d’Est / Pierre-Brossolette).

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Abstention

15   ZAC du Clos-d’Ambert :

  • approbation du bilan de mise à disposition du public de l’étude d’impact ;
  • approbation du dossier de réalisation ;
  • approbation du programme des équipements publics.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

Notre opposition à la densification du Clos d’Ambert est connue et maintes fois manifestée au Conseil municipal : un projet de 1200 logements, peut-être plus, au mépris d’une concertation raisonnée avec les habitants du quartier qui ont manifesté une opposition farouche au projet municipal depuis 8 ans, ne nous paraît pas défendable dans les conditions dans lesquelles il fut élaboré.

 Emmanuel Constant, 3 ème adjoint, a fait remarquer lors du conseil municipal de juin dernier « la position paradoxal de Noisy solidaire  qui, tout en réclamant plus de logement social, défend les opposants au projet qui ne veulent précisément pas de logement social »

Nous lui répondons qu’on peut s’interroger sur l’opportunité de construire en 2014 de grands ensembles plutôt que de se tourner vers des projets plus modestes, intégrés au tissu urbain et cela dans tous les quartiers y compris lorsqu’il s’agit de logement social  (pour mémoire :  http://www.on-a-le-droit-de-voir-rouge.org/article-exhaustif-122793579.html). Cela aurait mérité en tout cas une vraie concertation avec les Noiséens sur la question...

Le sort étant jeté, nous ne pouvons qu’espérer que le projet soit à la hauteur de ce qui nous fut promis ce soir là par Michel Pajon.

En attendant nous nous sommes enquis  du nouveau groupe scolaire envisagé sur la ZAC :

« Mr le Maire,

Pouvez-nous en dire en plus sur le nouveau groupe scolaire envisagé sur la ZAC du Clos d’Ambert.

Nous lisons qu’il s’agit d’une extension des équipements déjà existants mais vu l’ampleur du programme (11 classes élémentaires, 6 classes de maternelles) il semble que ce soit un nouveau groupe scolaire.

Comment va-t-il s’articuler avec le groupe scolaire déjà existant au clos d’Ambert ?

Par ailleurs, nous voyons qu’il y a une classe spécialisée : s’agit-il de la réaffectation de celle qui existe déjà ou de la création d’une nouvelle classe ? »

Réponse du Maire : dans la mesure où il faudra répondre au nouveau flux de population sur le quartier, il s’agit bien d’une nouvelle école, d’une nouvelle classe spécialisée et non pas d’une extension...

 A l’inverse de ce qu’il nous fut pourtant répondu sur la même question lors du Conseil municipal de juillet 2013. Par ailleurs, l'implantation d'une classe spécialisée ne relevant pas de la compétence municipale, il nous semble curieux que celle-ci soit envisagée avant même que les autorités académiques de l'éducation nationale n'en aient décidé...

16   Avis du Conseil municipal sur le projet d’autoroute ferroviaire Atlantique présenté par l’entreprise publique Réseau ferré de France (RFF et soumis à enquête publique.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

L'avis proposé argumente: tout en étant favorable au ferroutage, la ville de Noisy le Grand veut plus de concertation et de garanties en termes de sécurité.

17   Approbation du bilan de la mise à disposition du public du projet de modification simplifiée N° 5 du plan local d’urbanisme et approbation de la dite modification N° 5.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

18   Lancement de la révision N° 1 du plan local d’urbanisme et précision des objectifs à poursuivre et définition des modalités de concertation préalable au sens de l’article L. 300-2 du Code de l’urbanisme.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: contre

Intervention:

"Mr le Maire,

Juste une petite réflexion sur cette note de présentation fort bien écrite, absolument enthousiasmante, cette ode au PLU comme fer de lance  de la future métropole du Grand Paris dans laquelle évidemment Noisy le Grand, jouerait un rôle décisif.

Il y a quand même un certain paradoxe dans cette idée dans la mesure où nous vous le rappelons ce qui était prévu avec la loi d’affirmation des métropoles, c’était précisément, entre autre, de transférer la maîtrise des sols des communautés de communes aux Métropoles c’est à dire plus clairement de déposséder les communes du PLU.

C’est l’intervention  du groupe communiste républicain et citoyen au Sénat, qui a permis l’adoption d’un amendement prévoyant que le PLU ne saurait être adopté à l’échelle de la métropole et que les communes ne pourraient être écartées de son élaboration ; c’est cet amendement qui fait qu’aujourd’hui les choses en sont là. Mais le gouvernement a annoncé qu’il ferait rétablir en temps et en heure  la version originale par l’Assemblée nationale.

C’est à dire que ce à quoi on va assister dans cet avenir radieux métropolitain auquel à Noisy le Grand on essaye de se préparer avec un enthousiasme béat c’est la création d’une superstructure technocratique qui va retirer leurs compétences aux communes notamment sur la maîtrise de leurs sols mais aussi leur autorité  en matière de logement, d’aménagement, d’urbanisme, de développement économique et d’environnement, c’est à dire exactement l’inverse de ce que vous croyez défendre dans cette note de présentation et  dans ce contexte, les modifications municipales successives du PLU auxquelles on a assisté seront parfaitement obsolètes. Je vous remercie."

Réponse du Maire : il partage notre avis ! 

A Noisy solidaire, nous en sommes presque troublés !!! Serait-ce le début d’une nouvelle idylle politique??? Le vote du règlement intérieur nous rassura bientôt : à Noisy le Grand le changement ce n’est définitivement pas maintenant… Nous posons la question : sur la confiscation à venir du PLU,  le député Michel Pajon s’est il manifesté à l’Assemblée ?

19   Dénomination de voies du quartier des Hauts-Bâtons.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Abstention

20   Dénomination de la voie prolongée desservant le groupe scolaire des Abeilles depuis le boulevard du Champy-Richardets « allée de la Butte aux Cailles ».

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Abstention

II- ÉDUCATION

21   Rapport relatif au choix de l’entreprise délégataire et à l’économie générale du contrat de délégation de service public par voie d'affermage pour la gestion du service de restauration collective scolaire et municipale.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Contre

Intervention:

"Monsieur le Maire

J’espère avoir la joie inouïe de vous entendre dire une fois de plus que vous êtes d’accord !!!

Nous prenons donc acte que l'introduction du bio conformément à la loi soit désormais acquise.

Mais comme l’a indiqué  l'élu à l'éducation au cours de la précédente mandature, si « dans délégation de service public il y a "service public", il y a surtout, à notre sens, "DELEGATION".

Et c'est là que pour nous le bât blesse.

En l'occurrence, une DSP attribuée à la multinationale Elior qui vient de faire son entrée en bourse et revendique pour 2013 un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros dans 13 pays, est loin de nous apparaître comme un gage de qualité morale et éthique.

L'assiette de nos enfants vaut mieux que l'appétit des actionnaires.

Nous ne sommes décidément pas les amis de la finance quand bien même fût-elle qualifiée de "bonne finance".

Par conséquent, fidèles à nos convictions et à nos engagements, nous voterons contre la reconduction de cette délégation de service public."

Réponse du Maire : le fait qu’Elior fasse son entrée en bourse est plutôt pour lui un gage de la qualité et du sérieux de cette société. Ses prestations permettent en effet d’économiser sur les coûts car, on nous le rappelle, des milliers de repas sont servis sur la Ville. 

Au  sourire goguenard de certains membres de la majorité dite « de gauche » nous en restons cois… C’est bien connu, les économies de coûts ne se font bien évidemment jamais au détriment de la qualité des plats, des conditions sociales et de la poche des familles!"  

22   Modification du règlement de l’école des langues, du règlement des études surveillées et du règlement des accueils de loisirs.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Abstention

23   Approbation de la convention de partenariat type entre la Commune et les associations participant aux activités périscolaires mises en place dans le cadre des « Petits Curieux » et approbation de l’attribution de subventions.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »  : Abstention+ intervention

Intervention:

"Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux

«Noisy Solidaire à gauche vraiment!» a eu l'occasion d'exprimer ses réserves quant à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires voulue par Vincent Peillon dans un contexte où les conditions d'une véritable co-élaboration (parents, enseignants, élus) n'ont pas été à la hauteur du débat national.

Les priorités ministérielles pour mener une loi dite de "Refondation de l'Ecole" nous semblent toujours en-deçà des enjeux d'une véritable transformation démocratique de l'école.

Le dernier recul ministériel sur les "ABCD de l'égalité", décision qui fait la part belle aux poncifs les plus réactionnaires, ne nous rend pas optimistes en la matière.

Outre ces réserves, les propositions concernant notamment la maternelle ne nous semblent pas répondre aux besoins de très jeunes enfants tant en terme de respect du rythme des élèves que d'activités adaptées. Rappelons que les écoles maternelles de Noisy accueillent des enfants âgés de 2 ans et demi à 6 ans.

Pour ces raisons, sans remettre en cause le sérieux des associations subventionnées dans le cadre de ce dispositif, nous nous abstiendrons sur cette question."

Réponse du Maire : le Maire soutient entièrement cette réforme dont il se dit solidaire. Ce qu’il ne partage pas en revanche c’est que l’on laisse à nos villes le soin de la financer. Le 7 ème adjoint, Alain Bourguignat, délégué à l’Education, prend à son tour la parole pour nous expliquer que la diminution du temps scolaire est prioritaire. Les familles ont adhéré massivement aux Petits curieux -seules 150 familles ont manifesté le souhait de ne pas s'inscrire- ce qui prouverait que les familles noiséennes sont satisfaites…

L'école finissant à 15h30, les familles ont-elles vraiment le choix?

En tout état de cause, cela n'enlève rien aux interrogations qui sont les nôtres quant à la pertinence d'une telle réforme sans perspective de réel changement à l'école. Prétendre agir sur le périscolaire avant de s'attacher à ce qui se passe sur le temps scolaire nous semble prendre le problème dans le mauvais sens: programme, effectifs, conditions d'enseignement, formation initiale et continue des enseignants... Quand à la question du financement, nous rappelons au député qu’il a tout voté et ne s’est pas manifesté à l ‘Assemblée.

 

24   Approbation d’une convention avec l’Association départementale pour l’animation et la gestion (ADAG) de la base de loisirs de Champs-sur-Marne relative à la participation des enfants noiséens fréquentant les accueils de loisirs de la Commune aux activités de la base.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

III- SPORTS

25   Attribution de subventions d’objectifs à diverses associations sportives locales dans le cadre d’animations festives ou d’épreuves compétitives.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

26   Modification de la tarification relative à l’accès à la salle de musculation et de remise en forme située au sein du gymnase du Champy.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Pour

IV- CULTURE

27   Fixation des tarifs de la médiathèque.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

V- VIE ASSOCIATIVE ET VIE DES QUARTIERS

28   Organisation de la manifestation appelée « Passeurs de Marne » :

  • Approbation d’une convention de partenariat avec le Syndicat inter-départemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) dans le cadre de l’opération appelée « Passeurs de Marne ».
  • Approbation d’un avenant n° 1 à la convention de partenariat conclue avec l’association Au Fil de l’Eau relative à l’organisation de navettes fluviales sur la Marne, dans le cadre d’une opération appelée « Passeurs de Marne ».

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour mais pourquoi nous faire voter pour des actions déjà engagées.

29   Création d’une tarification relative à la mise à disposition de gobelets réutilisables et consignés lors des animations municipales.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

VI- DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI

30   Attribution d’une subvention de fonctionnement à l’Association noiséenne des commerçants du centre-ville (ANCCV) au titre de l’exercice 2014.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

VII- PERSONNEL

31   Modification du tableau des effectifs.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

32   Comité technique (CT) et Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT):

  • maintien d’un comité technique et d’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail communs à la Commune et au centre communal d’action sociale (CCAS) ;
  • fixation du Nombre de représentants au comité technique et au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ;
  • maintien de la parité numérique au comité technique et au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ;
  • recueil de l’avis du collège des représentants de la collectivité.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

33   Fixation du taux de promotion pour l’avancement de grade dans le cadre d’emplois des éducateurs territoriaux de jeunes enfants territoriaux.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Pour

34   Fixation de la rémunération des responsables et animateurs de restauration scolaire.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Pour

35   Fixation de la rémunération des personnels relevant de l’Éducation Nationale participant à l’activité périscolaire « Les Petits Curieux ».

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »: Pour

36   Fixation de la rémunération du personnel non titulaire assurant la surveillance des points de traversée des écoles communales.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Pour

VIII- ADMINISTRATION GÉNÉRALE

37   Attribution d’une subvention exceptionnelle à la Mission locale Sud 93 au titre de l’exercice 2014.

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! » : Pour

38   Approbation du règlement intérieur du Conseil municipal

Vote « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »  : Contre

Sur cette question particulière, Fabrice Screve au nom de «Noisy Solidaire à gauche vraiment!» a tenté de proposer des amendements visant à garantir le respect de la démocratie au sein du conseil municipal et la liberté d'expression des élus d'opposition tels que définis par la loi: conditions de constitution d'un groupe politique, expression des élus de l'opposition dans les supports de communication municipale...

Le maire dans un bel élan d'autoritarisme dont il est coutumier, n'a pas permis que ces amendements soient proposés au vote des élus. Le règlement n'est pas amendable, il est tel que le maire l'a décidé. Sa majorité a-t-elle seulement eu à donner son avis?

En conséquence, Fabrice Screve n'a pas pu présenter la totalité des amendements envisagés par « Noisy Solidaire à gauche vraiment ».

Une telle attitude du premier magistrat de la ville témoigne définitivement de son mépris pour les élus de l'opposition et surtout  les électeurs qu'ils représentent.

Nous en tirons les conclusions qui s'imposent et ferons valoir les droits des élus de «Noisy Solidaire à gauche vraiment!»  par les voies nécessaires.

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL MUNICIPAL

Propositions d'amendements refusés par la majorité, le maire en tête. Aucune voix ne s’élèvera du PS à Europe Ecologie les Verts, pourtant pour ces deniers, favorables par ailleurs à la proportionnelle intégrale…

Amendement Numéro 2014/001

Article 10.1

Présenté par monsieur SCREVE

Remplacer :

Les groupes politiques sont constitués d’au moins 3 conseillers municipaux élus sur la même liste lors du scrutin électoral.

Les conseillers qui souhaitent se constituer en groupe politique se font connaître par une déclaration écrite conjointe auprès du Maire, dans laquelle ils désignent leur président.

Un conseiller peut, à tout moment, adhérer à un groupe ou cesser d’y appartenir, par lettre recommandée avec accusé de réception adressée au Maire. Le Maire en informe les conseillers à l’occasion de la séance suivante du Conseil municipal.

Chaque conseiller ne peut faire partie que d’un seul groupe

Par :

Les conseillers peuvent se constituer en groupes selon leurs affinités politiques par déclaration au maire, signée par tous les membres du groupe et comportant la liste des membres. Chaque conseiller peut adhérer à un groupe mais il ne pourra faire partie que d’un seul.

Tout groupe politique doit réunir au moins deux conseillers municipaux. Toute modification des groupes est portée à la connaissance du maire. Le maire en donne connaissance au conseil municipal qui suit cette information.

Amendement Numéro 2014/002

Article 10.2

Présenté par monsieur SCREVE

Remplacer :

Les groupes politiques constitués au sein du Conseil municipal disposent d’un droit d’expression au sein du journal municipal « Noisy Magazine ».

Cet espace est réparti à part égale entre chaque groupe politique. Chaque texte comportera au maximum 2 000 signes, espaces compris. Aucune illustration ne sera reprise.

Par

Afin de garantir la libre expression de tous élus, appartenant ou non à un groupe, ainsi que le bon fonctionnement démocratique de l'assemblée municipale, un espace  de tous les supports de communication notamment le magazine municipal et le site internet de la ville est consacré à leur expression dans des conditions équitables.

Amendement Numéro 2014/003

Article 10.2

Présenté par monsieur SCREVE

Remplacer :

Les articles sont adressés exclusivement par le président du groupe au Maire, aux fins de publication, selon des modalités et un calendrier préétabli par le Maire qui seront adressés, par courrier, à chaque président de groupe. Les délais de remise des documents devront être respectés.

Par :

Les articles sont adressés au Maire, aux fins de publication, selon des modalités et un calendrier préétabli par le Maire qui seront adressés, par courrier, à chaque président de groupe politique ou élu n’appartenant pas à la majorité. Les délais de remise des documents devront être respectés.

Amendement Numéro 2014/004

Présenté par monsieur SCREVE

Créer un article en fin de chapitre II :

Article XX : les Noiséens dialoguent avec leurs élus

En début de Conseil municipal, le maire peut, après suspension de séance, donner la parole à un habitant de la ville ayant déposé par écrit auprès du maire, au moins 72 heures avant la séance, une question avec son nom et son adresse. Il présentera lui-même oralement sa question aux élus de la commune.
Les questions posées par les Noiséens doivent être des questions d’intérêt général, concernant la ville.
Pour chaque séance du Conseil municipal, deux questions maximum pourront être posée
Les questions des habitants sont totalement indépendantes du Conseil municipal proprement dit. C’est pourquoi, il ne sera fait mention des questions des habitants ni dans l’ordre du jour, ni dans le compte-rendu du Conseil municipal.

Amendement Numéro 2014/005

Article 19.1

Présenté par monsieur SCREVE

Supprimer :

« Le nombre de questions orales admis par séance ne peut dépasser 5. En cas de nombre supérieur de questions reçues pour une même séance, les questions orales retenues le seront par ordre d’arrivée. »

Défense de l’amendement N°5 :

Cet amendement 2014-005 est un amendement de suppression.

Conformément à l’article L2121-19 du CGCT, le règlement intérieur ne peut limiter le nombre de questions orales. Je vous rappelle que ce même article stipule que le droit de poser des questions orales est un droit personnel. Là aussi monsieur le maire il existe des jurisprudences comme par exemple celle de la Cour Administratives d’Appel de Versailles du 3 mars 2011.

C'est pourquoi nous demandons la suppression de  cet article.

Merci

Amendement Numéro 2014/006

Article 12.1

Présenté par monsieur SCREVE

En fin d'art. 12.1, après :

"Les débats qui ont lieu dans l’enceinte de l’assemblée sont enregistrés sur un support audio.

Ils pourront éventuellement faire l’objet d’une diffusion vidéo sur le site Internet de la Commune."

Ajout de :

"En application de l'art. L2121-18 du CGCT concernant la publicité des débats, confirmé par la jurisprudence et une réponse du ministre de l’intérieur, les membres de l’assistance peuvent enregistrer les débats sur support audio ou vidéo, sous réserve de ne pas troubler le bon ordre des travaux de l’assemblée communale."

IX- DÉCISIONS DU MAIRE

Information du Conseil municipal sur les décisions prises par le maire en application de l’article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales.

 Pas de question

Questions orales.

Néant… tout le monde en a assez.

On se permettra toutefois une petite remarque complémentaire à propos des pouvoirs du maire votés lors du début du mandat. On se souviendra avec amusement que la majorité à justifier par son approbation, sans mot dire, une extension très significative de pouvoirs attribués à Monsieur le Maire. Un des arguments de ce dernier était la longueur des ordres du jour du conseil municipal. Avec 40 points à l’ordre du jour, on peut se demander si le maire n’a pas bluffé sa propre majorité … Nous, pas !

Le conseil est fini, place aux festivités pour la majorité, l’opposition n’est pas concernée par ces deniers publics là !

Prochain conseil municipal le 9 octobre.

Bonnes vacances à nos lecteurs!

Compte rendu à multiples mains de

Sylvie Monnin, ex. conseillère municipale, militante de « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »

Patricia Bétuel, conseillère municipale de « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »

Fabrice Screeve, conseiller municipal de « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »

Yann Millerioux, militant de « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »

Petites mains blog :

Etienne Doussain, ex. conseiller municipal, militant de « Noisy Solidaire à gauche vraiment ! »

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 17:40

Compte-rendu du conseil municipal du 12 juin 2014

I - ADMINISTRATION GÉNÉRALE

1- Approbation du compte rendu de la séance du Conseil municipal en date du mardi 29 avril 2014.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

2- Désignations complémentaires des représentants du Conseil municipal dans divers organismes extérieurs et instances locales.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

Noisy Solidaire a d'abord souhaité postuler. Nous nous sommes vite aperçu que cela ne servirait à rien car les différentes formes de scrutin ne favorisent pas le pluralisme et donc la présence d'élus minoritaires.

3- Approbation d’une convention cadre avec la société DÉBITEX Télécom relative à la location de longue durée d'un linéaire de fibre optique, dans le cadre de l’installation d'un système de vidéosurveillance et d'informatisation de la déchetterie municipale.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

4-Demandes de subventions auprès de l’État au titre de la réserve parlementaire en vue de la réalisation de quatre opérations de mise en accessibilité et de valorisation d’équipements communaux.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

5-Demandes de subventions auprès de l’État, de la Région Île-de-France, du Département de la Seine-Saint-Denis et de la Fédération française de football (FFF) en vue de l’aménagement d’un terrain synthétique de football au stade des bords de Marne et de la rénovation du gymnase du Champy.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

6-Demande de subvention auprès de l’agence de l’eau Seine-Normandie en vue de l’extension du réseau de collecte des eaux usées boulevard Souchet.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

7- État des travaux de la commission consultative des services publics locaux relativement à l'année 2013.

Pour Noisy Solidaire prend acte (pas de vote sur ce point)

II- AFFAIRES FINANCIÈRES

8- Approbation des comptes de gestion établis par le Trésorier municipal concernant le budget principal de la Commune et les budgets annexes du service de l'assainissement et du cinéma Le Bijou afférents à l'exercice 2013.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

9- Approbation des comptes administratifs de la Commune et des budgets annexes du service de l'assainissement et du cinéma Le Bijou, afférents à l'exercice 2013.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Intervention « Noisy solidaire, A gauche vraiment ! » 

Monsieur le Maire,

Comme d’habitude depuis plusieurs années, le résultat du compte administratif de la ville témoigne de sa bonne santé !

Ne vous trompez pas, chers collègues, nous n’avons pas dit que nous nous en félicitions.  Nous ne le ferons pas, pas d’inquiétude…

Nous ne faisons que constater que quoiqu’aient imposé les gouvernements successifs, de Fillon à Ayrault, la droite ou la gauche soi disant socialiste, les mesures de restriction de la dépense publique n’ont eu aucun impact dans notre bonne ville qui est, chacun le sait, parfaitement bien gérée dans la seule logique qui anime Monsieur le Maire à savoir finir la ville nouvelle de Marne la Vallée et, surtout, que Noisy soit la plus grosse de toutes ses voisines, la plus forte, s’entend bien évidemment. Est-ce une logique d’intérêt général ou d’intérêt partisan, nous laissons chacun en tirer la conclusion qui lui convient…

Cela étant, les 24 millions d’excédent, cette année encore, confirme ce que « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » dit depuis des années. Noisy le Grand ne connait pas la crise car elle transfère une partie de ses charges croissantes sur les ménages qui la peuple. Noisy le grand ne connait pas la crise parce que les noiséens payent rubis sur l’ongle. Ils payent une fiscalité locale qui n’a jamais baissé, quoiqu’il soit dit ici. Ils payent des services qui augmentent en moyenne de 2 à 3 % par an, sans que leurs revenus – au moins pour le plus grand nombre – aient connu une telle croissance. Enfin, comme on le dit pudiquement dans notre bonne ville, tous les efforts sont faits pour contracter les dépenses de fonctionnement, personnel municipal compris.

Voilà, Monsieur le Maire, comment se constitue depuis des années le trésor noiséen, bien que dorénavant vous soyez dans l’obligation de liquider du foncier pour faire la soudure et financer les réalisations nouvelles.

Par contre, Monsieur le Maire, cette obsession de vouloir redessiner la ville à votre guise, sans qu’un véritable intérêt général ait été mis en débat, vous obligent à refuser toutes mesures sociales nouvelles dans notre ville. Pas d’innovation sur ce terrain alors qu’en matière d’acquisitions foncières, 2013 aura atteint la somme de plus de 20 millions d’euros, en incluant le versement dû à Epamarne.

Beaucoup d’agitation, d’aucuns diront du vent, avec fêtes et prospectus, mais beaucoup vous le diront, si personne ne le sait dans la majorité municipale, ce dont nous doutons, il vaut mieux ne pas être pauvre, précaire, étudiant ou retraité version Fillon revue par François Hollande dans notre ville… Nous ne parlerons même pas de logements intermédiaires, de veille sociale, de personnes hébergées au prix fort ou encore moins des bidonvilles ou de salariés qui dorment dans leur voiture…

D’ailleurs, au chapitre des prospectus et de la communication, il est amusant de constater que pour une année pré-électorale, ce poste de dépense a augmenté de 11,38%.... 

Que dire, enfin, de la croissance de 27% entre 2012 et 2013 du budget des élus que nous considérons comme indécent par rapport à celui du CCAS qui lui passe de 926 114 euros en 2012 à 822 661 euros en 2013.

Et ne nous dites pas encore que c’est pareil ailleurs- y compris dans des villes gérées par le PCF, ce qui semble décidemment une référence pour cette assemblée : ces chiffres restent quoiqu’il en soit indécents.

Nous n’avons jamais remis en cause le principe d’une indemnisation des élus en raison des charges que génère leur tâche mais nous disons que la faillite actuelle de la démocratie et sa traduction tant dans l’abstention que dans la montée morbide de l’extrême-droite n’est pas étrangère au statut actuel des élus jouissant d’une véritable rente de situation, mandat après mandat. On comprend dès lors l’incapacité des édiles à renoncer à leur situation même quand ils sont politiquement en bout de course, les majorités de compromissions où l’on ne compte plus les couleuvres à avaler pour se maintenir.

Dans la continuité de notre propos, permettez nous encore cette légère digression : nous nous étonnons que mon voisin de gauche si j’ose dire au sein de cette sémillante assemblée, mon voisin donc en la personne de monsieur Buttey, n’ait décidemment rien à redire sur aucun sujet, et l’on peut parier qu’aujourd’hui sur les comptes administratifs comme hier sur le budget, lui et sa collègue se réfugieront à leur habitude dans un confortable silence. Pourtant comme le dit l’adage populaire qui ne dit mot consent. Les citoyens noiséens qui ont placé leurs espoirs dans le vote Front national apprécieront la combativité de leurs élus en dehors des périodes électorales

Mais revenons à nos moutons et un mot, pour finir, sur la dette. Bien évidemment, elle augmente. Bien évidemment, il fallait financer mairie, centre aquatique, ferme et autres constructions utiles. Donc, nous n’en ferons pas griefs à la majorité. Reste qu’elle augmente aussi en raison des choix opérés , notamment sur le plan foncier et immobilier et que nous pensons que la conjoncture doit inciter à la prudence, tout en gérant une meilleure redistribution en direction des ménages noiséens les plus vulnérables.

Tout cela, Noisy le grand peut le faire. Il suffit que quelques socialistes noiséens affligés, que quelques écologistes convaincus, en décident dans cette ville. « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » sera disponible pour qu’une autre ville soit possible.

Merci de votre habituelle patience.

Réponse du Maire : il est content d’être venu pour recevoir cette “immense leçon de vérité”. Décidemment nous ne comprenons toujours rien à la politique foncière de la Ville que de toute manière “la majorité assume”.

10-Approbation du bilan des acquisitions et des cessions immobilières opérées par la Commune, l'Établissement public foncier d'Île-de-France (EPFIF) et la société publique locale (SPL) SOCAREN, et afférentes à l'exercice 2013.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

11-Refus de remise gracieuse de majorations et intérêts de retard non payés en matière de taxes d’urbanisme.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

III- URBANISME

12-Acquisition amiable de la propriété sise 121, avenue Émile-Cossonneau et cadastrée section AH n° 484 pour 381 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

13-Acquisition amiable de la propriété sise 139, avenue Émile-Cossonneau et cadastrée section AH n° 472 pour 1.054 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

14-Acquisition amiable du lot n° 45 dépendant de l’ensemble immobilier sis 85, rue du Docteur Jean-Vaquier, cadastré section AZ n° 20 pour 92 m2, AZ n° 390 pour 80 m2, AZ n° 391 pour 94 m2 et AZ n° 392 pour 481 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

15-Approbation d'un protocole transactionnel en vue de l’acquisition amiable des lots de copropriété n° 6 et 2 dépendant de l’ensemble immobilier sis 80, rue Pierre-Brossolette, cadastré section AW n° 87 pour 123 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

16-Aménagement de parcelles communales sises 27, rue de la Butte-Verte et boulevard du Champy-Richardets :

- désaffectation et déclassement d’une emprise publique pour 94 m2 environ sise boulevard du Champy-Richardets ;

- autorisation de dépôt d’une demande de permis de construire ;

- avenant à la promesse de vente.

Pour Noisy Solidaire, c'est: nous avons voté pour la création de 392 logements sociaux.

17-Approbation de l’avenant n° 4 à intervenir à la convention d’intervention foncière conclue avec l’Établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF), portant sur le site dit du Clos d’Ambert.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Intervention « Noisy solidaire, A gauche vraiment ! » :

Monsieur le Maire, chers collègues,

Sur ce dossier, la ville va devoir signer un quatrième avenant pour prolonger la portabilité de l’opération d’aménagement par l’Etablissement public foncier d’Ile de France d’un an encore, soit juin 2015.

De septembre 2008 à juin 2015, il sera donc écoulé quasiment 8 ans, sauf si l’année à venir nous fait nous tromper, sans que cette opération d’aménagement n’avance.

Bien évidemment, son importance doit peser dans la décision des investisseurs, surtout dans cette période critique pour l’immobilier dans notre pays et pour les revenus des ménages qui ne peuvent investir.

Sans doute, un projet plus modeste, y compris en renégociant avec l’Etat au vu de la conjoncture réelle, aiderait peut-être à son démarrage avec du véritable logement aidé, si le gouvernement le décide réellement…

Quoiqu’il en soit, et cela ne nous rend pas joyeux, avec les deux projets de ZAC emblématiques de notre ville, celle du Clos d’Ambert et celle des Bas Heurts, force est de constater qu’avec 10 ans de retard pour l’une et bientôt 8 ans pour l’autre, l’obstination à ne pas écouter les habitants n’est pas le gage de la réussite.

Nous le regrettons et nous appelons de nos vœux une autre façon de faire dans notre ville en matière d’urbanisme et de densification urbaine.

Rien n’est figé, Monsieur le Maire, il suffit que la majorité municipale en décide et qu’un climat de confiance soit restauré à Noisy le Grand, qu’enfin comme vous le dites si bien dans Noisy Magazine, le maire soit le maire de tous les noiséens.

Merci

Réponse de M. Pajon, avec le renfort d’E. Constant (Est-ce vraiment bien utile ?):

Si ces dossiers ont pris du retard, c'est à cause de riverains procéduriers adversaires de"l'intérêt général". Noisy Solidaire fait le jeu de ces mauvais citoyens réactionnaires qui s'opposent à la construction de logements sociaux.

Evidemment, tel n'est pas le propos, il est ici question encore une fois de démocratie et de véritable concertation qui ne soit pas un exposé de projets déjà bouclés.

18-Instauration d’un périmètre d’études sur le secteur d’aménagement appelé « Baignade-Brossolette » et du droit de préemption urbain renforcé sur ce même secteur.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Intervention « Noisy solidaire, A gauche vraiment ! » 

Monsieur le Maire,

Ah, le périmètre d’étude, quelle belle invention pour un maire … Ainsi, il peut remodeler sa ville à sa guise, jouer avec les maisons, avec les hôtels, les friches, les cours d’immeubles, ouvrir des rues, en fermer, décider de construire, de démolir, de miter un quartier, d’insécuriser – mais pour son bien évidemment, personne n’en doute –  chaque habitant du quartier concerné…

Bref, rien de tel pour une bonne partie de Monopoly!

A moins que nous n’ayons rien vu venir et qu’il y a des projets structurants indispensables dans ce vaste quartier du centre ville qu’il faut impérativement réaliser demain matin…

C’est vrai, Monsieur le Maire, que cette brusque décision de créer, ou plutôt d’augmenter le périmètre d’étude existant, celui qui englobait déjà la partie supérieure de la rue Brossolette à l’aplomb de la rue Sampaix laisse un peu perplexe. N’y aurait-il pas de maisons à acheter au-delà de ce premier périmètre ? N’y aurait-il pas besoin d’étendre le périmètre existant pour ne perdre aucune occasion ? Vraiment, on peut se le demander.

Nous connaissions votre appétence pour les cours fermés de la rue Brossolette, comme en témoignent vos remarques passées sur le sujet et quelques boutiques municipales mais alors même que vous nous avez à peine fait voter le principe d’une concertation pour le quartier historique lors du dernier conseil, voilà que vous vous emballez à nouveau et qu’il en faut plus. Il faut du droit de préemption renforcé du Brossolette au-delà du Pambrun … Mazette, quelle concertation, Monsieur le Maire ! A la hussarde, serait sans doute le mot le plus approprié… Tous les habitants de ce vaste quartier apprécieront.

Mais que voulez-vous, vous nous avez habitué, depuis longtemps maintenant, à ces sautes d’humeur immobilière, déjà avec le gel du parking Pambrun qui doit bien arranger Vinci, d’ailleurs, Monsieur le maire, vous qui, et plusieurs de vos adjoints dont le rapporteur, vous qui curieusement n’habitez jamais dans les périmètres à droit de préemption renforcé… N’y voyez de notre part aucune malice, juste un peu d’étonnement, de la candeur, peut-être…

Aussi, après ce moment de détente, chers collègues, on vous proposera un temps de réflexion collective. Interrogeons-nous, par exemple, sur un autre périmètre à créer avec un droit de préemption renforcé qui pourrait avoir sa logique propre, tant le foncier, derrière les murs, est important. Ne faut-il pas instaurer un tel périmètre en partant de ZAC du Clos Saint Vincent en direction de la future ZAC du Clos d’Ambert ? Il y aura là une projection cohérente pour l’avenir de notre ville en assurant des fronts bâtis partout. Non ?

Ne faut-il pas construire 30% de logements sociaux, des vrais, sur les vastes emprises foncières qui se nichent autour de l’avenue du Général de Gaulle, par exemple ?

Chers collègues, nous soumettons cette idée à votre sagacité… Nous ne doutons pas d’une réflexion équilibrée dans l’intérêt général, comme il se doit, bien évidemment.

Et n’oubliez pas de voter comme un seul homme la véritable marque de la concertation à laquelle vous avez peut-être cru !

Merci

Réponse du Maire: la conseillère Patricia BÉTUEL est “aigrie” Il pense que désormais il ne répondra plus à ses questions.

En revanche, il semble que Madame Martins qui proposait sans rire au Maire de mettre toute la Ville en périmètre d’étude “comme ça ce serait fait” a reçu quelques éléments sur les immeubles du XVIIIème siècle du cœur de la Ville qui faute d’avoir été traités à la chaux par leurs propriétaires successifs seraient aujourd’hui totalement insalubres. Le Maire envisage donc de les détruire pour faire des immeubles modernes dans un style ancien, la seule solution qui serait envisageable d'après lui.

Il est question de faire une trouée à l’emplacement des cours actuelles qui ouvrirait le quartier et de détruire l’actuel presbytère avec à la clé ... un projet immobilier.

19-Dénomination de la voie longeant le conservatoire de musique, comprise entre l'avenue Émile-Cossonneau et la rue du Docteur Jean-Vaquier, « mail Gallieni ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

20-Dénomination de la voie nouvelle reliant la rue de la Passerelle au quai de Halage « rue de la Plaine».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

21-Avis du Conseil municipal sur la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme ( PLU) de Noisy-le-Grand permettant la réalisation du premier tronçon du Grand Paris Express reliant les gares de Pont-de-Sèvres à Noisy-le-Grand (ligne Rouge -15 Sud) dans le cadre du schéma d’ensemble du réseau de transport public du Grand Paris.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

22-Approbation de la modification n° 4 du plan local d’urbanisme (PLU).

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

IV- AFFAIRES TECHNIQUES

23-Approbation de l’avenant n° 1 à la convention cadre conclue avec la société ERDF relative au raccordement pour l’alimentation électrique du secteur d’aménagement dit de « Maille horizon nord ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

V- AFFAIRES SOCIALES

24-Demandes de subventions auprès du Fonds social européen (FSE) et du Département de la Seine-Saint-Denis dans le cadre du financement du dispositif d’accompagnement des bénéficiaires du revenu de solidarité active ( RSA) au titre des années 2014, 2015, 2016.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

VI- DÉVELOPPEMENT URBAIN

25-Approbation de la programmation des actions financées dans le cadre du contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) au titre de l’année 2014, s’agissant de la 2ème phase.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

26-Approbation de la programmation pour l'année 2014 des actions financées par la Région Île-de-France au titre du volet « animation sociale des quartiers et sécurité ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

27-Attribution de subventions aux associations assurant des permanences d’accès au droit à Noisy-le-Grand.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

VII- CULTURE

28-Approbation d’un contrat de parrainage des manifestations culturelles organisées par la Commune avec la société Élior restauration enseignement et santé.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

29-Approbation d'une convention de partenariat avec le Syndicat intercommunal d’assainissement pour l’agglomération parisienne (SIAAP) relative à l'organisation d'une manifestation appelée « Festiv’eau » les 6,7 et 8 juin et au soutien financier dudit SIAAP à celle-ci.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Pour ces deux délibérations, il est demandé aux élus d'approuver le 12 juin 2014 un parrainage pour des actions ayant eu lieu du 6 au 8 juin 2014 pour les Festiveaux et  du 22 au 25 mai 2014. Cherchez l'erreur démocratique!

VIII- VIE ASSOCIATIVE ET VIE DES QUARTIERS

30-Demande de subvention auprès du Département de la Seine-Saint-Denis relative à l’organisation d’actions sur le thème de la parentalité.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

31-Attribution de subventions de fonctionnement à diverses associations au titre de l'exercice 2014.

Pour Noisy Solidaire, c'est : nous avons voté pour toutes les subventions accordés aux associations, à l'exception du bois Saint-Martin.

32-Approbation d’une convention de partenariat avec l’association Au Fil de l’eau relative à la mise en place des navettes fluviales sur la Marne, dans le cadre d’une opération appelée « Passeurs de Marne ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : pour

IX- HABITAT

33-Désaffectation de l’immeuble à usage de logements de fonction situé 27, avenue du Bois-Saint-Martin dépendant du groupe scolaire des Yvris.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour + intervention

Question posée par Noisy solidaire :

Monsieur le Maire,

"Noisy Solidaire à gauche Vraiment" prend acte de la désaffectation des anciens logements  de fonction d'instituteurs du groupe scolaire des Yvris.

Lors de la désaffectation d'autres logements d'instituteurs, la ville a affiché sa volonté d'y loger du personnel communal moyennant loyer. Il se trouve qu'un certain nombre de ces logements semblent toujours vides de tout locataire. Nous souhaiterions  qu'un état de ces logements vides soit porté à la connaissance de tous les  élus.

En effet, il nous semblerait paradoxal que des logements demeurent vides quand la ville à la main sur leur attribution, surtout dans une période où de nombreuses familles peinent à se loger, certaines pouvant faire valoir leur droit au logement dans le cadre de la loi Dallo.

Les logements de fonction du groupe scolaires des Yvris, sont complètement indépendants des locaux scolaires, avec un accès dédié par l'avenue du Bois Saint Martin. Dans le cadre d'une politique municipale volontariste d'accès au logement pour des familles mal logées, la municipalité pourrait donner une affectation solidaire à ces logements collectifs.

Nous souhaiterions donc connaître les projets de la ville concernant ces logements.

Réponse du Maire : l’immeuble doit être réhabilité, réhabilitation qui coûte chère à la Ville, 500 000 euros pour une dizaine de logements. Les logements seront par la suite loués à des agents de la Ville... au prix du marché?

DÉCISIONS DU MAIRE

34-Information du Conseil municipal sur les décisions prises par le maire en application de l'article L. 212222 du Code générale des collectivités territoriales.

Rien d’important…

QUESTIONS DIVERSES

Question posée par Noisy solidaire :

Nous avons tous reçu un courrier émanant du collectif citoyen Romeurope de Noisy le Grand qui soutient ces familles en détresse. Est-ce que les adjoints au maire concernés ont répondu ? (en particulier collecte des ordures et scolarité). Est-ce que nous allons continuer avec une politique de discrimination de cette population en violation des peu de droits qu'ils ont sur le territoire français ? (droit à la scolarité, application de la circulaire d'août 2012 pour recherche de solutions avant expulsions). Une municipalité ne peut pas tout mais elle peut ce qu'elle décide de mettre en œuvre. Noisy le grand s'honorerait de prendre sa part."

Réponse du Maire

Le Maire ne se souvient pas s’il a répondu au courrier émanant de Romeurope.

Il affirme n’avoir pas de position particulière sur la question mais que la présence de campements pose des problèmes d’insécurité et d’hygiène notamment à cause de la présence de rats. Il n’y aura donc pas d’autorisation donnée aux Roms pour s’installer sur notre commune.

Il affirme que des Roms se sont présentés aux dernières élections pour voter et que des enfants Roms mangent à la cantine alors qu’ils n’y sont pas autorisés. Il rappelle que les associations de défense des Roms qui continueraient à contrevenir à la loi seraient passibles de sanctions.

Et les maires qui contreviennent à la loi en refusant d'inscrire à l'école des enfants qui sont soumis à l'obligation scolaire comme tous les enfants et jeunes de 6 à 16 ans présents sur le territoire français? Pas de sanctions pour eux, sensés être les garants de la loi sur le territoire communal ?

Pour « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »

Patricia BETUEL, Conseillère municipale

Fabrice SCREEVE, Conseiller municipal

Sylvie MONNIN, ancienne Conseillère municipale

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 10:00

Dommage, car finalement, la fête des Cerises est devenue au fil des années aussi traditionnelle que les Festiv'eaux et, d'une certaine façon, aussi emblématique de ce qu'est notre ville.

Le soutien de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" à cette initiative n'est pas une nouveauté. Dès 2004, dix ans déjà, les élus communistes de Noisy le Grand, à l'époque membres de la majorité municipale, prenaient la mesure ... de la démesure du projet du maire. 10 ans de perdus, 10 ans pour enfin reconnaitre, trop timidement à notre goût, l'expertise de l'association des habitants de Bas Heurts, quel gâchis ! Espérons que la résistance au monopoly municipal, et les mauvais résultats électoraux, bien évidemment, feront cesser cette fuite en avant, alors même que l'immobilier, y compris en Ile de France, sinon ne s’effondre mais, a minima, ne va pas bien. C'est le moins que l'on puisse dire !

Bonne fêtes des Cerises 2014.

Ce ne sera pas dans Noisy Magazine ...
Partager cet article
Repost0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 19:11

Encore une fois, cette année, le 1er mai sera sous le signe de l'unité à Noisy le Grand. Syndicats, organisations politiques et associations défileront ensemble dans un des quartiers populaires emblématiques de notre ville.

"On a le droit de voir rouge" s'en félicite.

"La ville est à vous !" et "Prenez la " étaient les deux slogans de campagne de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !". Raison de plus pour venir nombreux, seul, en famille et avec des amis pour confirmer que cela reste d'actualité...

1er mai à Noisy le Grand
1er mai à Noisy le Grand
Partager cet article
Repost0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 19:23
Conseil municipal du 14 avril 2014

Pour cause de séjour solidaire en Palestine prévu de longue date, Patricia Bétuel n’a pas pu siéger pour ce second conseil municipal. Pour autant, si Fabrice Screve était seul dans l’arène, il pouvait compter sur le soutien des militants et sympathisants de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » présents dans la salle parmi le public. De toute façon, sa détermination à ne pas s’en laisser compter lui a permis de faire le boulot. Nous, nous en étions certains.

Approbation du compte rendu du Conseil municipal du 6 mars 2014

Ultime conseil de la dernière mandature, on aurait voulu croire que dans un moment de grande générosité démocratique, le compte rendu serait exhaustif. C’est du moins ce que l’élu présent de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » a relevé en signalant que le compte rendu faisait l’impasse sur plusieurs interventions de Patricia Bétuel et Véronique Jacquet. Visiblement, le nouveau mandat de Michel Pajon et de sa majorité ne semble pas les inspirer. Pourtant quand près de 78% des électeurs inscrits n’ont pas choisi le maire « rassembleur », cela devrait inviter à l’humilité. Vu la réponse du maire, c’est loupé donc pas d’autre choix que de refuser ce procès verbal…

Elections des membres titulaires et suppléants de la Commission d’Appel d’Offre

Désignation du Jury du concours de maitrise d’œuvre pour la rénovation de la Halle du Marché

Désignation des délégués titulaires et suppléants au SEDIF et au SIGEIF

Désignation du délégué du Conseil municipal au sein du Conseil de discipline de recours

Désignation du nombre des administrateurs siégeant au CCAS

Pour tous ces dossiers, n’ayant aucune illusion sur le verrouillage légal auquel la majorité municipale allait se livrer, l’élu de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » a lu deux interventions qui n’ont soulevé aucun émoi dans les rangs … de la majorité. Pourtant, sur le fond, l’opposition représente plus de suffrages que la dite majorité. Mais que voulez-vous, l’imagination n’est pas au pouvoir dans notre bonne ville !

La première :

Monsieur le Maire,

Concernant ce premier dossier comme pour les suivants et celui du CCAS, nous constatons que vous procéderez par la plus stricte application de la loi s’agissant de la représentation de l’opposition.

L’application de la représentation proportionnelle au plus fort reste ne donne aucune chance à « Noisy Solidaire, à gauche vraiment » d’être représenté et nous doutons, au moins pour les membres de jury des concours restreints que nous ferons partie des membres désignés par le maire dans le second collège.

Nous le regrettons par avance. D’autant plus que, tous, ici dans cette salle, n’avons pas bien été élu si l’on en juge du niveau d’abstentionnistes et des votes blancs et nuls. Vous-même, Monsieur le Maire, vous ne représentez que 22% des électeurs inscrits, soit moins d’un électeur sur quatre, nous encore bien moins bien évidemment. Cette situation nous fait suggérer la recherche d’un consensus utile entre majorité et opposition.

Nous craignions que ce ne soit pas le cas. Aussi, nous nous abstiendrons sur ces trois premiers dossiers.

Merci.

La seconde :

Une question, Monsieur le Maire, concernant le SEDIF avant l’élection de délégués de la ville :

Quel mandat leur sera donné à propos du retour en régie publique de l’eau ? Vous connaissez comme nous les débats importants qui ont animé la structure intercommunale Est Ensemble, il y a quelques mois, tout comme vous connaissez la position de la ville de Paris. C’est pourquoi avant de voter, nous aimerions savoir si la majorité compte organiser un réel débat pluraliste sur cette question importante et si le mandat donné aux délégués sera explicite.

Merci.

Sauf erreur de notre part, nous ne connaitrons pas exactement le mandat qui sera confié aux heureux délégués

Délégation d’attributions du Conseil municipal au maire

Dossier sensible s’il en est ! Il s’agit de déléguer au maire plein de pouvoirs, des supers pouvoirs, sauf que lui n’est pas un surhomme et qu’il n’est pas certain que la majorité ait bien mesuré ce qu’elle allait voter. Pour la première fois depuis 1995, d’importantes délégations confiées au maire ne feront que l’objet d’un débat a postériori sur la base de ce que l’on appelle « les décisions du maire », soit en fin de chaque conseil municipal… 22% des électeurs inscrits et plein de supers pouvoirs ! On vit une époque formidable. Décidemment ces institutions sont au bout du rouleau et la majorité accepte de curieuses responsabilités ou fuite en avant. C’est comme on veut.

Aussi Fabrice Screve a fait la déclaration suivante, courte mais efficace :

Monsieur le Député-maire

Mesdames Messieurs les conseillers municipaux

S’il est de tradition qu’un conseil municipal délègue de vastes pouvoirs au maire, nous pensons que parmi les nombreuses délégations qui lui seraient confiées, il en est qui mérite débat.

Ce n’est pas du point de vue de Noisy Solidaire un problème de confiance ou non. C’est un problème de transparence de la vie politique de notre ville et c’est la façon dont le conseil municipal, lui-même, s’auto-dessaisit des questions qui le concerne.

Sans s’étendre sur chaque délégation accordée, nous notons qu’à travers cette délibération, aucun domaine n’échappera à la seule décision du maire. Qu’il s’agisse de tarification des services, qu’il s’agisse de la gestion financière, des emprunts, des préemptions, tout y passe… et nous interrogeons en ce moment où le désintérêt croissant de nos concitoyens pour la vie publique, au moins au travers des élections, démontre que nous avons besoin de faire preuve encore plus qu’hier d’une transparence dans la façon dont les intérêts des noiséens sont défendus.

Or la meilleure façon de le faire, à notre avis, c’est de permettre un débat clair, permanent au sein de notre assemblée et de savoir en rendre compte.

Nous ne croyons pas que la légitimité électorale institutionnelle doit déboucher sur tous les pouvoirs attribués à un seul homme.

Aussi, dans l’état, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votera contre le principe de l’attribution des délégations de pouvoir au maire et nous souhaitons une redéfinition de l’envergure de ces délégations pour une meilleure garantie démocratique.

Merci

La réponse ne s’est pas fait attendre et elle vaut son pesant de cacahouètes. Selon le maire, cela évitera des conseils trop longs avec plein de points à l’ordre du jour, jusqu’à 59 lors d’un des conseils de l’ancienne mandature, s’est-il offusqué… Sauf que le nombre de points, c’est bien lui qui en décidait et que de choisir de basculer des choix importants en fin de conseil municipal sous la forme des « décisions du maire » va neutraliser le débat dans les faits. Pour « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! », c’est une grave dérive du pouvoir personnel d’un homme et attentatoire à la démocratie délibérative, déjà bien mal en point. Nous aurons sans aucun doute l’occasion d’en reparler.

Indemnités de fonctions du maire, des adjoints et des conseillers municipaux délégués.

Un autre sujet qui fâche ! Servir ou se servir ? C’est une véritable question qui mérite d’être posée.

Par la bouche de Fabrice Scréve, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » a donné son point de vue ainsi :

Monsieur le Maire,

Chers (Sic) collègues,

De quelle pudeur témoigne cette délibération ! Par un euro, juste des pourcentages de l’indice n° tant de la rémunération de la fonction publique, que ce soit pour l’indemnité du maire, de celles de ses adjoints ou celles des conseillers délégués. Voila, un bon exemple de transparence !

Bien évidemment, vous nous concédez l’information essentielle, celle du budget global, soit 632 600 euros, quasiment celui du CCAS, mais nous ne saurons pas le montant de chaque indemnité qui sera versée.

Or, Monsieur le Maire, chers collègues de la majorité, nous voulons le savoir et nous voulons que cette information figure précisément dans le compte rendu de cette séance.

Bien évidemment, nous comprenons que l’engagement municipal puisse entrainer des modifications dans la vie de chacun. Absence professionnelle, frais de représentation, etc…, rien de plus normal qu’un élu ne soit pas pénalisé alors qu’il donne du temps pour les autres. Mais cela étant, nous craignons que malheureusement le temps des uns ne vaille pas celui des autres.

D’ailleurs, l’éphémère indemnité des conseilles municipaux qui fut servi à un moment du mandat de 2001 à 2008 n’a plus jamais été abondée. Ce qui en dit long sur la conception du temps des uns et des autres, selon d’où on envisage la question.

Plus encore, nous pensons, nous à « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » que le niveau des indemnités qui seront servies aux meilleurs d’entre nous, nous en sommes certains, que ce niveau est disproportionné par rapport à la charge réelle. C’est un vrai salaire complémentaire et un salaire bien au-delà du SMIG dont rêvent de nombreux salariés à temps partiel ou précaires.

Or, sur ce sujet comme sur d’autres, il est temps de mettre les pendules à l’heure, être élu n’est pas une rente de situation et la transparence doit s’imposer, y compris avec une baisse des indemnités qui montrera à nos concitoyens quelle est la conscience des élus.

Sans une telle volonté de la part de la majorité, nous voterons contre cette délibération.

Bien évidemment, le maire a totalement justifié le versement de fortes indemnités… en stigmatisant au passage de mesures restrictives récentes du gouvernement imposant des charges sociales supplémentaires aux élus. Rassurons-nous, une petite augmentation et le tour sera joué…

Toujours est-il que nous avons traduit le fameux indice brut terminal. Sauf erreur de notre part, l’indice brut terminal s’élevait à 3810 euros en janvier 2014.

Donc, pour cause d’écrêtement lié au cumul de mandat, l’indemnité du maire sera de 3051 euros (80,09%). Celle de chaque adjoint de 2544 euros (66,75%) et celle des conseillers municipaux délégués, de 1002 euros (26,30%). Allez, cela va payer quelques mensualités, par ci, par là…

Les autres conseillers de la majorité et de l’opposition ? Rien ! C’est bien connu, eux, ils ne travaillent pas vraiment … pour la ville, juste pour lever le doigt quand on leur demande. Bref, on laisse nos lecteurs en juger mais du côté de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! », on se dit que, comme nos amis de Bondy l’ont fait patiemment de 2001 à 2008, faudrait peut-être ouvrir un compteur pour suivre tout cela avec attention…

Acquisitions amiables rue Léo Lagrange, route de Gournay.

La position de principe de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » est connue concernant la politique d’acquisitions foncières systématique du maire et de la majorité, sans réel débat. Vote contre ces deux délibérations.

Démolition d’une propriété communale dans la Zone industrielle des Richardets.

Là encore, l’obsession du contrôle du foncier et du bâti ne semble pas pourvoir déboucher sur d’autres alternatives que la démolition systématique. Dans le doute, pour nous, c’est non.

Etude d’impact concernant la ZAC du Clos d’Ambert

Visiblement, là encore, la majorité municipale et le maire se sentent légitimes pour accélérer le mouvement. Il est vrai que les scores du candidat rassembleur dans ce quartier devrait inciter à la prudence mais que voulez-vous, on ne se refait pas…

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » s’est exprimé ainsi par la voix de son porte-parole :

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Visiblement tous les dossiers qui vont se succéder à partir de celui-ci démontrent que la nouvelle majorité institutionnelle, à défaut de l’être réellement dans les urnes, veut aller vite !

Visiblement, les débats de la campagne municipale qui vient de s’achever n’auront servi à rien puisque, à peu de chose près, le contenu du dossier de la ZAC du Clos d’Ambert ne bougera pas avec ses 1200 logements prévus. Nous sommes donc partis pour une densification urbaine à marche forcée probablement et si les promoteurs trouvent des clients, ce qui n’est pas vraiment totalement certain…

S’agissant de la publicité qui doit être faite à l’étude d’impact et à la possibilité qu’auront les noiséens de noter leurs observations, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! », malgré ses réticences sur la globalité du projet, considère que c’est un moment privilégié dont la population doit se saisir, même si cela ne dure que 15 petits jours.

Nous prenons donc acte des modalités de mise à disposition de l’étude d’impact de la ZAC du Clos d’Ambert.

Sur ce dossier, comme sur les suivants, la messe n’est pas encore dite et il sera utile que chacun(e) prenne le temps de s’exprimer sur l’étude d’impact.

Lancement de la concertation préalable à l’opération « Clos aux Biches »

Coucou, la revoilà, la future et nouvelle déclaration d’utilité publique qui pourrait bien suivre la concertation… Une grande nouveauté, toutefois, Maille Horizon Nord, son collège, son lycée, etc… donc une cohérence à prendre en compte. Des petits signes, espérons qu’ils n’étaient pas seulement électoraux, pourraient démontrer qu’une bonne concertation serait susceptible de faire avancer ce dossier bloqué depuis 10 ans par entêtement du maire. A « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! », pour autant, nous resterons prudents. Certes, on ne parle plus de 1800 logements mais bien de 1500 dorénavant mais nous savons bien que vont s’entrechoquer plusieurs logiques contradictoires dans toute cette partie de la ville, du Palacio au Bas Heurts.

En revanche, comme gage de notre bonne foi et de confiance dans l’expertise citoyenne, notre élu et ami Fabrice Screve a fait la déclaration suivante en notre nom :

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Dans concertation préalable, il y a concertation préalable et si c’est le cas, ce sera une bonne nouvelle…

Paradoxalement, le dossier Clos aux Biches semble devoir évoluer. Il est vrai que l’évolution du dossier Maille Horizon a visiblement fait bouger la réflexion collective, ce qui est une bonne chose. Plusieurs signes, électoraux pour certains, de bon sens pour d’autres, montrent que l’on pourrait passer d’une posture de blocage à une vision d’un progrès partagé.

Il est vraisemblable que la concertation révélera encore des contradictions que nous espérons voir se lever à mesure des échanges avec la population.

Collectivement et en prenant en compte l’expertise acquise par nos concitoyens sur ce dossier, si nous pouvons arriver, non pas à rattraper le temps perdu, dix ans déjà, mais au moins avancer vers des solutions pertinentes pour l’aménagement de Maille Horizon et des Bas Heurts, « Noisy solidaire, à gauche vraiment ! » s’en réjouira.

C’est pourquoi, malgré nos désaccords anciens sur ce dossier, Monsieur le Maire, nous demandons de considérer notre abstention comme positive.

Merci

Lancement de la concertation sur la restructuration du secteur du Mont d’Est

Quand nous disions précédemment que la prudence devait être de mise… Un dossier avance, un autre va se compliquer !

Fabrice Screve a donc fait l’intervention suivante au nom de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » :

Monsieur le Maire,

Vous prenez la décision de lancer une concertation difficile, à peine après avoir, le croyons-nous du moins, fait preuve de plus de prudence pour le dossier précédent du Clos aux Biches.

Pour autant la décision d’ouvrir le débat sur la restructuration du Mont d’Est, si légitime qu’il puisse vous paraitre, va nous faire passer de la rumeur à la clarté. Car, comme vous ne vous êtes privés pour le dire en de multiples occasions, derrière cette restructuration, se cache l’hypothèse de la destruction de Noisy Résidence et du Palacio d’Abraxas de Riccardo Bofill…

Mais, banco, Monsieur le Maire, cette concertation va permettre d’en savoir plus sur les intentions de la majorité municipale et tous les noiséens pourront mesurer les enjeux, tout comme les autres acteurs de cette éventuelle restructuration, nous pensons au centre commercial et aux habitants actuels qui vivent dans cette architecture de dalle.

Bien évidemment, nous suivrons et participerons activement à cette concertation.

Lancement de la concertation à l’opération « Rive Charmante » et une enveloppe pour la SOCAREN

Finalement, ces concertations auront au moins un avantage, celui de renflouer temporairement la SOCAREN qui pourrait bien en avoir besoin. Pas d’inquiétude, dans tous les cas, c’est les noiséens qui payent !

Un petit mot s’imposait néanmoins, histoire de se rappeler au bon souvenir de la majorité municipale institutionnelle…et lui permettre de se souvenir de la réalité électorale…

Encore plus vite, Monsieur le Maire…

Non seulement la concertation préalable mais aussi le mandat confié à la Société Public Locale Socaren qui doit en avoir bien besoin sur le plan de sa trésorerie…

Que dire de plus, Monsieur le Maire, sinon qu’aller si vite va essouffler votre majorité toute neuve !

Nous prenons acte, là encore, de cette concertation. Les noiséens jugeront et apprécieront… ce début de mandat que 78% d’entre eux n’ont pas plébiscité…

Lancement de la concertation de l’opération Gournay-Cossonneau et une seconde enveloppe pour la SOCAREN

Encore un dossier qui va faire jaser dans Landernau. On commence d’abord puis après on concerte ! Drôle de méthode même si le maire se déclare fier du projet qu’il va présenter enfin à la population. Avec un bémol en ce qui nous concerne, rappeler en plein conseil qu’une publication de campagne municipale précisait les orientations de la majorité, ne parait pas propice à un dialogue frutueux car, enfin, au risque de nous répéter, près de 78% des noiséens n’ont pas validé le programme de la majorité actuelle. Cela fait une différence, une grosse différence !

Finalement, Monsieur le Maire, en deux concertations préalables, celle-ci et la précédente, la Socaren se voir créditer d’un million d’euros !

Finalement, lancer une concertation préalable après avoir autorisée la construction d’immeubles sur la friche de l’ancienne usine Evert, c’est une idée de bon sens… pour rattraper le retard dans la consultation des noiséens sur ce dossier… Non ?

Au moins, l’avantage, là encore, c’est que les noiséens en sauront plus, notamment ceux de ce secteur, sur la façon dont la pression va dorénavant s’exercer contre eux, densification oblige. Tous ceux qui habitent en bordure de route sauront dorénavant qu’un « front bâti » est appelé à remplacer leur maison à terme…

Décidemment, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs de la majorité, vous êtes bien pressés ! Vous ne pensez peut-être ne pas pouvoir rester six ans ?

L’ordre du jour étant épuisé, les questions concernant les décisions du maire à venir, il ne reste plus que les questions ou les déclarations diverses.

Ce que fait, illico, Madame Marsigny au nom de l’UMP et de l’UDI, en expliquant sommairement les raisons du recours, notamment concernant le Front National, qu’elle exerce contre le déroulement des élections et de la plainte qu’elle a déposé. Le maire, pour ne pas être en reste, annonce avoir, lui aussi, porté plainte… contre Madame Martins pour un tract du 1er tour. Bref, les couteaux judiciaires sont tirés ! Pas certain que cela motive … les abstentionnistes d’un troisième tour à venir…

Pour « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »

Etienne DOUSSAIN

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 18:33

On nous excusera de la qualité de l'article mais l'intégration de tableaux dans le corps de l'article ne nous donnait pas le choix. Aussi, merci de votre compréhension et de vos commentaires, toujours utiles...

Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Peur Bleue sur la ville...
Partager cet article
Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 17:10

Il est temps que cela cesse...

Faut-il que la peur de l'expression démocratique, même s'il s'agit de l'institution municipale, soit si forte pour en être réduit à cela !

Voila dorénavant un courageux et anonyme "collectif citoyen pour la défense de la démocratie noiséenne" qui se répand dans toutes nos boites à lettre au prétexte, oh combien respectable, de son inquiétude concernant la fusion des listes UMP-UDI...

On comprend son émotion, à ce brave "collectif citoyen pour la défense de la démocratie noiséenne". La droite noiséenne ne serait plus la plus stupide du département de Seine-Saint-Denis et se mettrait à compter ? Ben oui, elle a compté et s'est aperçue que 35% des suffrages exprimés du premier tour en sa faveur, n'était pas très loin des 38% du rassembleur en chef...

Et que dit-il, ce brave "collectif citoyen pour la défense de la démocratie noiséenne"? Ben, il dit que l'amateurisme, les approximations, les magouilles politiciennes avec le FN, les mensonges, l'incompétence, etc... sont à la veille de mettre la ville en banqueroute, le tout en citant nommément plusieurs personnes ... Et curieusement, cette prose, on la retrouve, en raccourci, certes, mais quand même, dans le dernier tract du rassembleur... qui nous dit qu'il faut dire NON à l'amateurisme, aux mensonges, aux alliances de dernières minutes, à la droite extrème (autrement dit les magouilles politiciennes et les négociations avec le FN noiséen), aux manipulations, aux promesses irréalistes et qui se présente comme un MAIRE COMPETENT, etc...

Alors décidément, trop, c'est trop ! L'anonymat des citoyens a bon dos...

On aurait pu imaginer une bonne vieille liste de citoyens noiséens, du genre comité de soutien, qui se seraient étranglés de colère à l'idée de voir la ville confiée à des incompétents, les mêmes qui ont voté la police municipale et la vidéo-surveillance que proposait la majorité sortant, les mêmes qui ont voté quasiment toutes les délégations de service public, les mêmes qui n'ont pas toujours voté contre les budgets de la dite majorité et qui se sont abstenus...

Bref, on aurait pu imaginer un véritable sursaut citoyen, comme tente de le faire, pas trop mal d'ailleurs, "Noisy Solidaire, A gauche vraiment", pour essayer d'infléchir la droite dans ses projets et la gauche de gouvernement  (c'est comme cela qu'il faut l'appeler...) quand elle est aux affaires noiséennes...

Mais, bref, que dalle ! Juste une petite manoeuvre anonyme distribuée nuitamment dans les boites noiséennes. Une grande manoeuvre tordue pour les gogos et les naïfs, en fait. Tout comme les SMS qui inondent les téléphones portables en ce moment ou encore les lettres adressées - avec adresse manuscrite, s'il vous plait - aux électeurs et aux électrices noiséennes... Racontez des histoires, encore et encore, il en restera toujours quelque chose !

Quelle fine stratégie électorale ! Quelle compétence et quelle analyse ! Vaguement condescendante, toutefois, car à prendre les noiséens pour des anes, ils pourraient bien ruer dans les brancards que l'on voudrait leur imposer comme le chemin obligatoire de la vérité du jour.

Un mot encore. Compétence, vous avez dit, compétence ? Mais de quelle compétence parle-t-on ? De celle d'un maire ? De celle de son équipe ? De celle de ses collaborateurs ? De celle de son directeur des services ? Des cadres de la ville ? De celles des employés municipaux ? De la compétence de Zorro et des 60000  habitants ?

Alors, pas de bluf inutile et malsain, en 1995, le maire sortant n'avait pas de compétence particulière, mis à part d'être lui-même... Depuis, il a appris, trop d'ailleurs, puisqu'il pense ne pas devoir partir !

Le débat est sur le projet politique, pas dans le caniveau !

Le 30 mars, en tout cas, pas d'erreur, dans les urnes comme dans les luttes à venir, ce sera "Noisy Solidaire, A gauche vraiment!"

tract pajonfaux tract

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 18:56

Ainsi, la situation est claire ! il y a deux gauches à Noisy le Grand dont l'une ignore l'autre, celle qui est supposée être à gauche ignore celle qui le revendique.

Entre elles ? Rien, nib, nada... le téléphone n'a pas sonné... Est-ce grave, docteur ? Non, Monsieur car en fait, c'est simple à comprendre :

D’un côté, une prétendue gauche qui fait une politique de droite sur le plan national et local, avec, ici, un maire sortant tout à son projet immobilier, quasi obsessionnel, d’une capitale de l’Est Parisien, dont on se fout éperdument du côté du Grand Paris Métropole, maire qui comme député a voté scrupuleusement les mesures antisociales du duo Hollande – Ayrault ;

De l’autre, une droite réunie UMP-UDI qui fera tout pour démontrer qu’elle ne fera pas une politique de gauche qui ressemble à s’y méprendre à celle de droite… et qui pourtant fera une politique de droite très proche d’une … politique de gauche, version Hollande – Ayrault – Pajon…

Cela ne va pas être simple, le 30 mars à Noisy le Grand.  Et vogue la galère !

Encore que … visiblement, les électeurs l’ont peut-être déjà compris, puisque 50,50% d’entre eux n’ont pas jugés utile de se déplacer pour réellement départager ces faux jumeaux. Pour autant, du côté de « Noisy Solidaire, A gauche vraiment », nous aurons la modestie de dire que l’abstention massive n’est une victoire pour personne, nous compris.  Et, de 2008 en 2014, ce n’est brillant pour personne, alors que le corps électoral a augmenté entre ces deux scrutins…

En revanche, que dire d’un Front National local qui semble récupérer tranquillement les voix manquantes des trois autres, bien en deçà fort heureusement de son pourcentage de 1995, comme quoi entre les sirènes des médias et certaines réalités locales, il y a de la marge ? Dire simplement qu’il va siéger de nouveau au sein du Conseil municipal de Noisy le Grand  et que ce n’est pas une bonne nouvelle ?

Oui, ça on peut le dire ! D’autant plus que l’on ne tardera pas à s’apercevoir que derrière un discours social version bleu marine, emprunté tranquillement à la gauche digne de ce nom pour donner le change, certains votes symptomatiques seront des votes d’exclusion et de régression sociale.

D’ailleurs, si l’on y regarde de plus près, à l’assemblée nationale, Ms. Collard, Bompard et Mme Marion Marechal-Le Pen ne se distinguent pas vraiment par des votes progressistes… Regardez ce qu’ils votent et vous serez affranchis !

Alors, que reste-t-il comme choix pour peser dans la balance du progrès social et contre le libéralisme qui nous conduit, chaque jour un peu plus dans le mur ?

Que reste-t-il dans notre bonne ville plurielle et métissée ?

Vous voyez d’autres solutions que « Noisy Solidaire, A gauche vraiment ! » pour ce deuxième tour ?

Nous pas … alors un peu d’info de campagne ne nous fera pas de mal !

4-pages-noisy-PDF-bat-light_Page_1.jpg4-pages-noisy-PDF-bat-light_Page_2.jpg4-pages-noisy-PDF-bat-light_Page_3.jpg4-pages-noisy-PDF-bat-light_Page_4.jpg

Partager cet article
Repost0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 16:19

NOISY-LE-GRAND

62 970 habitants  

                      2014                                               2008 

Inscrits

36 116                                      34 342      soit +1774

Votants

17 853 (49,43% )                       17 405      soit +448 (50,68)

Exprimés

17 240                                      16 828      soit +412

Abstention

50.57%                                     49,32%

 

 

Résultats du premier tour :

                                          2014                          2008

  • Michel PAJON          6 623  (38.42%)     7216  (43,08%)  soit - 593 voix
  • Brigitte MARSIGNY   3 746  (21.73%)    4675  (27,70%)  soit - 929 voix
  • Maxence BUTTEY     2 375   (13.78%)    néant
  • Marylise MARTINS    2 288  (13.27%)    2693  (15,80%)  soit - 405 voix
  • Patricia BÉTUEL*      1 793   (10.4%)     1801  (10,70%)  soit - 8  voix
  • Joëlle O'BRIEN           415   (2.41%)       443  (2,67%)    soit – 28 voix

 

* "Noisy Solidaire, A gauche vraiment !"

Nous laissons nos lecteurs tirer eux-mêmes leur conclusion de cette comparaison. La grande gagnante est, une fois de plus, l’abstention qui augmente quasiment d’un point en six ans.

On notera avec étonnement que le candidat du FN pourrait mordre sur un électorat de droite comme de gauche. Ce qui pourrait confirmer que la désignation, chère aux Le Pen, père et fille, de  « l’UMPS » a un impact réel dans une partie de l’opinion, appréciation qu'il faut modérer en raison de l'abstention. Disons que la similitude des chiffres est troublante.

L’addition est en effet sévère puisque 1927 électeurs du PS, de l’UMP et de l’UDI pourraient donner l'impression d'avoir glissé vers le FN qui en totalise 2288 alors que le même était absent de la consultation de 2008.

Par contre, on ne pourra taire sa progression en voix par rapport à 2001, année où les Mégretistes et les Lepenistes s’affrontaient mais totalisaient à Noisy le Grand 1780 voix avec deux listes concurrentes. Pour autant, on se souviendra, sans regret d’ailleurs, de  l’année 1995 où le FN atteignait 23,76% des suffrages exprimés au 1er tour, puis 22,24% au second tour des municipales. Là, c'est 13,78% et c'est déjà trop, beaucoup trop...

Peut-être faut-il voir là, et au-delà de l’augmentation de la population noiséenne, la preuve que la prétendue montée du FN n’est pas aussi avérée que ce que nous en disent les médias complaisants. Non pas qu’il faille taire les succès ailleurs, bien réels ceux-là, mais ici à Noisy en particulier.

On notera enfin que le maire sortant accuse un recul significatif de près de 5 points en pourcentage par rapport à 2008, année déjà sans doute de sa plus mauvaise élection. On verra ce que nous enseigne le 2ème tour. Moins d'un électeur sur quatre pour diriger la ville, qui dit mieux ?

Et puis, comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, soulignons que « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » réussit pour la seconde fois son pari. 8 voix d’écart entre deux scrutins comparables ! C’est plutôt rassurant quand on constate les glissements qu’ont subi d’autres candidats…

En attendant le 2ème tour, portez-vous bien ! 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 21:00

circ_noisy_le_grand_v3.jpg

bull vote noisy v6 Page 1

bull_vote_noisy_v6_Page_2.jpg

Partager cet article
Repost0